Gilles Plazy

Publié avec l’aimable autorisation de Gilles Plazy.

Gilles Plazy, (désistement des berges)Gilles Pazy, « (désistement des berges) », éditions La Sirène étoilée
Né au 1942, Gilles Plazy est écrivain, plasticien, poète et éditeur (La Sirène étoilée). Il vit entre Paris et Trégunc en Finistère.
« (désistement des berges) », lâcher de voix tenue par parenthèses, soixante-dix poèmes en pavés d’égales longueur ou long poème, comme l’annonce la première de couverture ? La question reste posée. Le texte progresse comme par contamination en assonances, allitérations, associations. « Ariane lance les dés » et déroule son fil de sens en « danse ailée ». « La hache des mot » nous sépara des choses (separatio : l’une des opérations alchimiques), ils nous reviennent substances à brûler (calcinatio) par le corps du lecteur en rouge, blanc, noir, les couleurs du Grand œuvre. « Un chant vient à l’orée des bouches dans la fermentation (fermentatio) des décombres », méditation dans l’attente d’un sésame qui ferait passer l’auteur de lui à lui, toi de toi à « l’autre en toi qui sommeille » et nous de nous à « l’autre en nous qui s’éveille ».

Jacques Vincent