G. Apollinaire

« Alcools », Guillaume Apollinaire, Poésie/Gallimard
Né en 1880 à Rome, Guglielmo, Alberto, Wladimiro, Alessandro, Apollinare de Kostrowitzky adopte en 1899 le pseudonyme de Guillaume Apollinaire. Auteur d’écrits critiques, de poésie, de textes érotiques, de chroniques, de pièces de théâtre, associé aux avant-garde artistiques, cubisme, futurisme, les surréalistes le reconnaîtront en précurseur. C’est lui qui rendra public l’adjectif « sur-réaliste ». Engagé volontaire en 1914, il est blessé en 1916 et obtient sa nationalisation. Il meurt en 1918 de la grippe espagnole.

Alcools est un recueil de la production poétique de 1898 à 1913 qui inclut entre autre Zone, La chanson du mal aimé et Le pont Mirabeau. Dans ces poèmes de caractère dionysiaque, les évocations biographiques s’accommodent de visons délirantes où le merveilleux cohabite avec la modernité, la réalité avec le rêve. L’érudition, les choix lexicaux, les associations sonores et les rythmes communiquent des émotions qui témoignent d’un fort appétit de vie.

Jacques Vincent