Virginie Gautier

Publié avec l’aimable autorisation de Virginie Gautier.
Virginie Gautier:Ni enfant ni rossignolVirginie Gautier, « Ni enfant ni rossignol », éditions Joca Seria
Virginie Gautier, doctorante en recherche et création littéraire, partage son temps de travail entre écriture, Paris, Bretagne et enseignement de l’écriture créative.
« Ni enfant ni rossignol » est issu d’une résidence de sept mois sur le site du Lac de Grand-Lieu en Loire-Atlantique. L’écriture y relate en prose ce que les déplacements dans ce lieu donnent à voir, entendre, sentir, imaginer. « Le lac, c’est le contraire d’une île, une contre-île. Un vide entouré d’un plein », ce plein c’est la forêt et toutes ses couches réelles, fictives ou mythologiques que l’on perçoit au-travers des sens d’une témoin au corps liquide. Les couches se superposent en transparences, laissent entrevoir comme au travers des futaies des être isolés dans des fragments narratifs reliés par le paysage dont la présence devient organique. J’ai lu ce texte comme la relation d’un rêve dont chaque « personnage » serait incarnation de la rêveuse, « ni enfant ni rossignol » mais tout à la fois.
(carnetdesdeparts.blogspot.com/)

Jacques Vincent