Au plumard, Racine faisait de drôles de songes

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En off du Printemps de poètes, samedi 16 mars 2019, à la Maison solidaire de Kermarron, L’association  Poèmes bleus , en partenariat avec la Maison solidaire de Kermarron et le collectif 30′ D’!NSOMN!E ont offert une lecture musicale d’un texte collectif composé à partir de phrases issues de séances de jeu de Tripot linguistique ©.
Sur chacune des 168 cartes de ce jeu est porté un mot et au hasard de la distribution les joueurs font des phrases. Certain(e)s joueur(se)s-monteur(se)s-ajusteur(se)s, dans la solitude de leurs ateliers, ont plaisir à les trier et les combiner.
Au collectif 30′ D’!NSOMN!E, avec Gérald Méreuze à la contrebasse et Jacques Vincent joueur-monteur-ajusteur et lecteur, s’est joint : Gérard Camoin, poète et comédien. Il fut question de « découvrir la beauté en la touchant » mais peut-être aussi la laideur « ou bien c’est le contraire ».
Un repas préparé par des adhérents de la Maison solidaire fut proposé après la représentation.
Association « Poèmes bleus » : https://www.poemes-bleus.org/
Maison solidaire de Kermarron, 29 Bis Rue Charles de Foucauld, 29100 Douarnenez, kermarron-maison-solidaire.fr/

Crédit photographique : Gérard Bouisseau