Jacques Vincent, « La gazelle de Thomson »

Jacques Vincent, « La gazelle de Thomson », éditions RAZ, 2019.
Le 4 mai, à midi, à L’Ivraie : présentation et lecture avec l’éditeur Philémon le Guyader.
roberto_couv« La gazelle de Thomson » est un poème en prose en forme de chronique qui relate le sursaut de vie qui anima Roberto Cedrón à la fin de ses jours. Roberto est un peintre argentin qui vécut à Douarnenez jusqu’à son décès en 2018. Malade et très affaibli il s’engagea dans une ultime série de dessins prenant pour modèle une modeste chaise paillée qu’il anima en quelques cent cinquante représentations. Une trentaine en fac-similés s’ajoutent à l’ouvrage. Ces dessins seront exposés jusqu’au 15 juin à la galerie Plein-jour, 4 rue Eugène Kérivel à Douarnenez, http://www.galeriepleinjour.fr

 

Au plumard Racine faisait de drôles de songes

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En off du Printemps de poètes, samedi 16 mars, à la Maison solidaire de Kermarron, L’association  Poèmes bleus , en partenariat avec la Maison solidaire de Kermarron et le collectif 30′ D’!NSOMN!E ont offert une lecture musicale d’un texte collectif composé à partir de phrases issues de séances de jeu de Tripot linguistique ©.
Sur chacune des 168 cartes de ce jeu est porté un mot et au hasard de la distribution les joueurs font des phrases. Certain(e)s joueur(se)s-monteur(se)s-ajusteur(se)s, dans la solitude de leurs ateliers, ont plaisir à les trier et les combiner.
Au collectif 30 minutes d’insomnie, avec Gérald Méreuze à la contrebasse et Jacques Vincent joueur-monteur-ajusteur et lecteur, s’est joint : Gérard Camoin, poète et comédien. Il fut question de « découvrir la beauté en la touchant » mais peut-être aussi la laideur « ou bien c’est le contraire ».
Un repas préparé par des adhérents de la Maison solidaire fut proposé après la représentation.
Association « Poèmes bleus » : https://www.poemes-bleus.org/
Maison solidaire de Kermarron, 29 Bis Rue Charles de Foucauld, 29100 Douarnenez, kermarron-maison-solidaire.fr/
Crédit photographique : Gérard Bouisseau

Programme des lectures à l’Ivraie 2019

Les 5 & 19 janvier
Yves Artufel, « Il faut repeindre le moteur », éditions Gros Textes, 2016.

Les 2 & 16 février
Marina Tsvetaeva, « Grands poèmes », traduit du russe par Véronique Lossky, édition des Syrtes, 2018.

Les 2 & 16 mars
Jules Laforgue, « L’imitation de Notre-dame la Lune » et « Des Fleurs de bonne volonté », édition Poésie / Gallimard, 2007.

Les 30 mars & 13 avril
Cécile A. Holdban, « L’été » , éditions Al Manar, 2017.

Les 11 & 18 mai
Emmanuel Moses,  » Le voyageur amoureux », éditions Al Manar, 2014.

Les 1 & 15 juin
Guénane, « Ma Patagonie », éditions La sirène étoilée, 2017.

Les 6 & 20 juillet
Quatre auteurs des éditions le phare du Cousseix (diffusé par les éditions Potentille)  :
• Fabienne Courtade, « Papiers retrouvés », 2016,
• Jean-Christophe Belleveaux, « L’emploi du temps », 2017,
• Antoine Émaz, « Prises de mer », 2018,
• Étienne Faure, « Écrits cellulaires », 2017.