La poésie fera le trottoir

La poésie fait le trottoir 5

Notre ville en poésie l’a autorisé, alors dorénavant, tant que seront maintenues les règles sanitaires du moment, chaque samedi, de midi à une heure, en partenariat avec l’association POÈMES BLEUS, je vous accosterai dans la rue Voltaire, devant le café-librairie l’Ivraie, pour vous glisser un poème à l’oreille; à vous et à vous seule, à vous et à vous seul.
À samedi peut-être (si le temps le permet),

Jacques Vincent
Crédit photographique: Ali Saad

La poésie fait le trottoir

Jacques
Si vous déambulez samedi entre midi et une heure dans la rue Voltaire à Douarnenez et si le temps l’autorise, vous pourriez être accosté(e) et invité(e) à vous laisser caresser l’oreille à l’écoute d’un bref instant de poésie. Abandonnez-vous alors en toute sécurité au poème qui vous aura choisi, ce sera fait dans le strict respect des règles sanitaires du moment.
Crédit photographique: Yves Quéméner

Lecture de confinement 14

« Traverser l’hiver » de Jeanine Salesse, extrait de « Verte est la solitude », éditions Tarabuste, 2019. « Traverser l’hiver // N’oublie pas ce qui força / le regard à se hausser ». Enregistré avec les flâneries vocales de Magali Robergeau et publié avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Lecture de confinement 12

« ne dit » de Brigitte Mouchel, extrait de « et qui hante », éditons Isabelle Sauvage, 2018. « Une petite fille que j’ai à l’intérieur de moi » qui se remémore. Dans le respect des distances règlementaire, Gérald Méreuze a associé sa guitare et sa contrebasse à cet enregistrement publié avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Lecture de confinement 10

Extraits de « Brouillon amoureux » de  Souad Labbize, éditions des Lisières. Des fragments émergents d’une mémoire d’amoureuse. Magali Robergeau, dans le respect de la distance règlementaire, s’est associée à cet enregsitrement publié avec l’aimable autorisation de l’auteur.