Lectures confinées, saison 3•5

Erri de Luca, « aller simple », traduction: Danièle Valin,
éditions Gallimard 2021.

Des poèmes qui disent la douleur, la blessure mais qui chantent aussi la beauté du monde.
« En temps de guerre les mots des poètes protègent la vie / les prières d’une mère aussi. / Dans une guerre les orphelins et les sans-livres / sont à découvert. »

Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze, lecture: Angela Tenace & Jacques Vincent, prise de son & montage: Jacques Vincent.

Lectures confinées, saison 3•4

Isabelle Pinçon, « Ici Algérie, cinquante fois un poème », éditions La passe du vent, 2020

« Avec des mots que j’ai cueillis en écoutant la voix multiple des poètes, j’ai bricolé une conscience de la beauté et de la douleur humaine du pays de ma naissance, et j’ai rencontré la fraternité. »

Extraits publiés avec l’aimable autorisation de l’auteur.
Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze.
Lecture, prise de son & montage: Jacques Vincent.

Lectures confinées, saison 3•3

Roland Dubillard, « Je dirai que je suis tombé », suivi de « La boîte à outils »,
éditions Poésie / Gallimard, 2003

Signifiants et signifiés dans ce recueil se nouent et se dénouent en assonances, allitérations et calembours, rencontres jubilatoires à l’assaut des surdités, des aveuglements de la raison.
« Comme le poète ronchonne dans son nez! Comme il n’est pas content! Comme il y aura bientôt si longtemps qu’il est muré dans sa langue! – sa langue dans laquelle il se rappelle ce désir vif et affolant de migration, d’encourager, de laisser-aller, de lancer dans leur migration les mots, ces oiseaux. »

Extraits de « La boîte à outils ». Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze. Lecture, prise de son et montage: Jacques Vincent.

Lectures confinées, saison 3•2

Liliana Lukin, « Calligraphie de la voix »,
traduit de l’espagnol par Jacques Ancet,
éditions Alidades, 2013.

Avec le regard sur le dehors, des mots sur la page d’où jaillit une pensée des phénomènes qui s’écoule dans le poème.
« À présent tout ce qui est vivant participe à ce qui revient / et mange un peu de moi, cet appel du monde est / la condamnation pour le crime d’écriture / vécu comme une / bévue de la nature. »

Extraits publiés avec l’aimable autorisation de l’éditeur. Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze, lecteur hispanique: Miguel Ángel Real,
lecteur français, prise de son & montage: Jacques Vincent

Lectures confinées, saison 3•1

Luc Baron,
« Le Raymondico »,
auto-édition, 2021

Quelques pensées et définitions d’un petit-fils spirituel de Pierre Dac.
« Vertu: s’obtient en mélangeant du jaunetu et du bleutu. »
Recueil disponible au prix de 10€ en adressant commande à l’auteur (lucbaron@orange.fr).

Extraits publiés avec l’aimable autorisation de l’auteur. Musique: Magali Robergeau, Gérald Méreuze & Jacques Vincent. Lecture, prise de son & montage: Jacques Vincent.

Lectures sous couvre-feu, saison 2•9

Kathleen Raine, « La Présence », éditions Verdier, 2003

Un recueil de poèmes qui célèbrent et interrogent l’être-au-monde.
« Il reste une grande étendue de page où je peux / Encore tracer le registre de la vie, comme la fourmi dans la poussière, / Le scarabée sous l’écorce de l’orme, l’escargot / Son sillage luisant, ou la piste du lièvre sur la neige nue. »

Extraits publiés avec l’aimable autorisation de l’éditeur. Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze. Lecture bilingue, prise de son et montage: Jacques Vincent.

Lectures sous couvre-feu, saison 2•8

À l’occasion de la 23ème édition sur le thème du désir, la ville de Douarnenez a lancé un appel à écriture dont voici quelques réponses enregistrées.
Malgré leurs qualités, j’ai du retirer de la lecture les textes qui ne répondaient pas strictement à la consigne, à savoir moins de 21 mots. Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze. Lecture, prise de son & montage : Jacques Vincent, textes en breton lus par Frédérique Huet.

Lectures sous couvre-feu, saison 2•7

À l’occasion de la 23ème édition sur le thème du désir, la ville de Douarnenez a lancé un appel à écriture dont voici quelques réponses enregistrées.
Malgré leurs qualités, j’ai du retirer de ma lecture les textes qui ne répondaient pas strictement à la consigne, à savoir moins de 21 mots, ainsi que les textes en breton que je ne sais pas lire. Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze. Lecture, prise de son & montage : Jacques Vincent.

Lectures sous couvre-feu, saison 2•6

Mathieu Nuss, « Alité ma non troppo », éditions l’Étoile de limites, 2019

De brefs fragments de prose où la phrase et le réel qu’elle relate se découvrent et se plaisent à leurs connivences.
« De filaments disparates en plaques mycéliennes, le poème recueille ce qui occupe les angles morts, il devient l’hôte privilégié ».

Extraits publiés avec l’aimable autorisation de l’éditeur.
Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze.
Lecture, prise de son & montage: Jacques Vincent.