Lectures sous couvre-feu saison 1•3

Éditions Unes 2018

Une belle lecture de ce texte fut déjà faite par Jacques Bonnaffé (https://www.franceculture.fr/recherche?q=Florar+Bonfanti) mais je ne peux résister au plaisir de prendre moi-même en bouche cette langue jubilatoire qui déploie sa rhétorique en enfilant les métaphores. Une pensée se creuse, une poésie l’éclaire.
« Dans les temps éloignés, les hommes avaient six doigts. Le sixième était toujours en feu. Il suffisait de toucher du doigt les choses. »

Extrait publié avec l’aimable autorisation de l’éditeur. Musique: Magali Robergeau et Gérard Méreuze. Lecture et montage: Jacques Vincent.

Lectures sous couvre-feu, saison 1•1

Éditions Gallimard, 2020

Une collection de mots sortis des poches de l’oubli dans le flot des jours ordinaires, dépliés et classés avec soin. « Les souvenirs, on dirait, comme les bestiaux fraichement tués, réclament aussi un temps de faisandage, une période acceptable de maturation, … ».

Musique de générique: Magali Robergeau et Gérald Méreuze,
lecteur: Jacques Vincent. Extraits publiés avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Lectures de confinement 2•5

Textes extraits du Quarto Gallimard, 2012
Précédemment dans « Le cornet à dés »: où le rêvé? Où le réel?

ÉPISODE 5: où il sera question de Charles de France, d’un livre qui emprisonne, de ce qu’on ne verra pas, de plus de trois cents fenêtres, de « Monsieur Prépuce », d’un enfant égaré, des rues de Naples, d’Ève aux enfers, d’une vaste table usée et peinte en noir, d’un hippodrome, d’une ressemblance avec une vieille parente.

Lectures de confinement 2•4

Textes extraits du Quarto Gallimard, 2012
Précédemment dans « Le cornet à dés »: rien ne distingue le rêve de la réalité.

ÉPISODE 4: on y rencontrera un taureau haut et bien d’autres bas, un centaure, une forêt silencieuse, un roi et sa femme de ménage,
deux prisonniers dans une tour, Melle de Valombreuse,
le roi d’Espagne inquiété par l’Inquisition, un certain Dumoulin, une sale journée, « mon enfant, ma sœur… » à la foire de Quimper.

Lectures de confinement 2•3

Textes extraits du Quarto Gallimard, 2012
Précédemment dans « Le cornet à dés »: rêves? Réalité?…

ÉPISODE 3: il y sera question d’une belle évanouie et d’un vieux régisseur, d’un bon vieux curé, d’une dame étrangère, d’un costume affreusement transformé, d’un certain Robert, d’une bonne locomotive, d’un dompteur et de sa femme, d’un mariage sans habit noir.

Lectures de confinement 2•2

Textes extraits du Quarto Gallimard, 2012.
Précédemment dans « Le cornet à dés »: le rêve se fond dans le réalité.

ÉPISODE 2: Il y sera question d’un peintre amateur de pittoresque, de hauts palmiers, du petit poucet et de l’ogre, d’un mendiant vicieux, de la Maison Fichet (celle des coffres-forts), de Chartres, d’une dame charitable, d’un cygne qui se métamorphose, d’un monsieur et d’une dame qui s’ennuient, d’un coffret de verre, d’une concierge en passe-boule et d’un poulet, du père Vernin, d’une courtisane et de la mère de l’auteur.

Lectures de confinement, saison 2•1

En couverture du Quarto Gallimard

Au cours de cette période, Max Jacob vous accompagnera chaque semaine avec des textes issus du Quarto Gallimard consacré à ses œuvres et publié en 2012.

ÉPISODE 1, extraits du « Cornet à dés », recueil publié pour la première fois en 1917 à compte d’auteur, qui regroupe des poèmes où rêve et réalité se confondent.