Lectures confinées, saison 3•2

Liliana Lukin, « Calligraphie de la voix »,
traduit de l’espagnol par Jacques Ancet,
éditions Alidades, 2013.

Avec le regard sur le dehors, des mots sur la page d’où jaillit une pensée des phénomènes qui s’écoule dans le poème.
« À présent tout ce qui est vivant participe à ce qui revient / et mange un peu de moi, cet appel du monde est / la condamnation pour le crime d’écriture / vécu comme une / bévue de la nature. »

Extraits publiés avec l’aimable autorisation de l’éditeur. Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze, lecteur hispanique: Miguel Ángel Real,
lecteur français, prise de son & montage: Jacques Vincent

Lectures confinées, saison 3•1

Luc Baron,
« Le Raymondico »,
auto-édition, 2021

Quelques pensées et définitions d’un petit-fils spirituel de Pierre Dac.
« Vertu: s’obtient en mélangeant du jaunetu et du bleutu. »
Recueil disponible au prix de 10€ en adressant commande à l’auteur (lucbaron@orange.fr).

Extraits publiés avec l’aimable autorisation de l’auteur. Musique: Magali Robergeau, Gérald Méreuze & Jacques Vincent. Lecture, prise de son & montage: Jacques Vincent.

Lectures sous couvre-feu, saison 2•9

Kathleen Raine, « La Présence », éditions Verdier, 2003

Un recueil de poèmes qui célèbrent et interrogent l’être-au-monde.
« Il reste une grande étendue de page où je peux / Encore tracer le registre de la vie, comme la fourmi dans la poussière, / Le scarabée sous l’écorce de l’orme, l’escargot / Son sillage luisant, ou la piste du lièvre sur la neige nue. »

Extraits publiés avec l’aimable autorisation de l’éditeur. Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze. Lecture bilingue, prise de son et montage: Jacques Vincent.

Lectures sous couvre-feu, saison 2•8

À l’occasion de la 23ème édition sur le thème du désir, la ville de Douarnenez a lancé un appel à écriture dont voici quelques réponses enregistrées.
Malgré leurs qualités, j’ai du retirer de la lecture les textes qui ne répondaient pas strictement à la consigne, à savoir moins de 21 mots. Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze. Lecture, prise de son & montage : Jacques Vincent, textes en breton lus par Frédérique Huet.

Lectures sous couvre-feu, saison 2•7

À l’occasion de la 23ème édition sur le thème du désir, la ville de Douarnenez a lancé un appel à écriture dont voici quelques réponses enregistrées.
Malgré leurs qualités, j’ai du retirer de ma lecture les textes qui ne répondaient pas strictement à la consigne, à savoir moins de 21 mots, ainsi que les textes en breton que je ne sais pas lire. Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze. Lecture, prise de son & montage : Jacques Vincent.

Lectures sous couvre-feu, saison 2•6

Mathieu Nuss, « Alité ma non troppo », éditions l’Étoile de limites, 2019

De brefs fragments de prose où la phrase et le réel qu’elle relate se découvrent et se plaisent à leurs connivences.
« De filaments disparates en plaques mycéliennes, le poème recueille ce qui occupe les angles morts, il devient l’hôte privilégié ».

Extraits publiés avec l’aimable autorisation de l’éditeur.
Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze.
Lecture, prise de son & montage: Jacques Vincent.

Lectures sous couvre-feu, saison 2•5

FRAGMENTS, textes: Zoé Valentin, dessins: Rosemarie Auberson, conception de l’ouvrage: Virginie Fouin, auto-édition 2019.

« FRAGMENTS est un recueil écrit et peint. Il transcrit l’expérience de plusieurs jeunes que l’on appelle ici mineurs isolés étrangers. Leur chemin, leurs questions, leur poésie ».
S’il n’est pas en dépôt dans votre librairie, ce livre peut être commandé par courriel à psychologue.valentin@gmail.com, en précisant l’adresse d’expédition, contre un chèque de 35€ adressé à Elsa Valentin, 44 rue de la Villette, 7019, Paris. Le bénéfice de la vente est reversé à l’association Primo Levi.

Extraits publiés avec l’aimable autorisation de l’auteur.
Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze.
Prise de son, montage et lecture: Jacques Vincent.

Lectures sous couvre-feu, saison 2•4

Marc Guimo, « La poésie, personne n’en lit », éditions la Boucherie littéraire, 2019

À juste titre il y est question de poésie et de la place modeste qu’elle occupe. Modeste mais vivifiée par les mots de Marc Guimo.
C’est le lecteur qui termine le poème / et un livre sorti d’usine n’est qu’un petit puceau / sur le chemin de la corruption

Extraits publiés avec l’aimable autorisation de l’éditeur.
Musique : Magali Robergeau & Gérald Méreuze,
lecture, prise de son et montage : Jacques Vincent.

Lectures sous couvre-feu, 2•3

António Ramos Rosa, « Le cycle du cheval », éd. Gallimard, 1998. Traduit du portugais par Michel Chandeigne.

De lentes rêveries suscitées par l’animal qui lui donnent présence.
Le cheval entre nous est la force de cette paix / qui tombe de tes épaules jusqu’à tes genoux.

Extraits. Musique: Magali Robergeau, Gérald Méreuze & Stéphane Carn. Lecture, prise de son et montage: Jacques Vincent.

Lectures sous couvre-feu, saison 2•2

Anita Conti, « les vaisseaux du hasard »,
éd. Diassane 2020

Des chants témoins d’une intériorité qui se libère, vit et se déploie en haute-mer.
« Nous avons à nos pieds / Fixé des sandales de vent »
Un montage de certains des poèmes de ce recueil font l’objet d’un projet de spectacle monté par la compagnie L’arbre à fil.

Extraits publiés avec l’aimable autorisation de Laurent Girault-Conti. Musique: Magali Rogergeau et Gérald Méreuze, lecture et montage son: Jacques Vincent.