Lectures sous couvre-feu, saison 2•9

Kathleen Raine, « La Présence », éditions Verdier, 2003

Un recueil de poèmes qui célèbrent et interrogent l’être-au-monde.
« Il reste une grande étendue de page où je peux / Encore tracer le registre de la vie, comme la fourmi dans la poussière, / Le scarabée sous l’écorce de l’orme, l’escargot / Son sillage luisant, ou la piste du lièvre sur la neige nue. »

Extraits publiés avec l’aimable autorisation de l’éditeur. Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze. Lecture bilingue, prise de son et montage: Jacques Vincent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s