Lectures (presque) déconfinées, 1•1

Cécile Guivarch, « C’est tout pour aujourd’hui », éditions La tête à l’envers, 2021.

Des poèmes cartes postales en dialogue avec celles de correspondantes ou correspondants que le temps a retenu dans une boîte en carton.
« Vous envoyiez des mots que vous ne saviez pas poèmes, / ce n’était parfois rien, pas de rimes, dire en peu de mots. / Prendre soin de les aligner dans la couleur du jour. »

Extraits publiés avec l’aimable autorisation de l’éditeur.
Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze.
Lecture, prise de son & montage: Jacques Vincent.