Roland Dubillard

Roland Dubillard, « Je dirai que je suis tombé », suivi de « La boîte à outils »,
éditions Poésie / Gallimard, 2003

Signifiants et signifiés dans ce recueil se nouent et se dénouent en assonances, allitérations et calembours, rencontres jubilatoires à l’assaut des surdités, des aveuglements de la raison.
« Comme le poète ronchonne dans son nez! Comme il n’est pas content! Comme il y aura bientôt si longtemps qu’il est muré dans sa langue! – sa langue dans laquelle il se rappelle ce désir vif et affolant de migration, d’encourager, de laisser-aller, de lancer dans leur migration les mots, ces oiseaux. »

Extraits de « La boîte à outils ». Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze. Lecture, prise de son et montage: Jacques Vincent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s