François de Cornière

François de Cornière, « Nageur du petit matin », éd. Le Castor Astral, 2017

Recueil de poèmes qui sont autant de lettres (quelques chansons aussi) adressées à l’épouse défunte. Une ample respiration les anime, le temps y est compté en brassées de nageur partant de la plage, vers le large jusqu’à la bouée d’hier et retour.
« C’est peut-être pour cela / que je me suis remis à écrire. / Pour ne pas être en reste / Essayer à mon tour / de ne pas perdre pied / sortir du cycle qui était le tien / – donc le mien: / ton courage de dix ans. »

Extraits publiés avec l’aimable autorisation de l’auteur. Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze. Lecture et mise en son: Jacques Vincent.


Cette image a un attribut alt vide ; son nom de fichier est franccca7ois-de-corniecc80re.jpeg
François de Cornière,
« Ça tient à quoi », Éditions
Le Castor Astral, 2019

La vie vient y mouiller les poèmes, des poèmes qui se glissent dans la vie.
« … un petit film de trois minutes / pour un poème d’art et d’essai… »

Extraits publiés avec l’aimable autorisation de l’auteur. Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze, lecture & montage: Jacques Vincent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s