Lecture musicale à l’Ivraie

A-J LemonnierDimanche 17 février à 17 heures, sur l’invitation de « Poèmes bleus », Anne-José Lemonnier fera une lecture musicale de quelques extraits de ses ouvrages. Elle sera accompagnée par la contrebasse de Gérald Méreuze et la voix de Jacques Vincent.
Originaire d’Angers, Anne-José Lemonnier, est venue s’installer dans le Finistère au bord de l’océan, à Saint-Nic, entrée de la presqu’île de Crozon, où elle vit aujourd’hui. Elle exerce le métier de bibliothécaire. Le prix Georges Perros lui est attribué en 2005 pour « Falaise de proue ».
La plupart de ses ouvrages est publiée aux éditions Rougerie, « Polyphonie des saisons », dernier paru, l’est aux éditions Diabase.
Son écriture, en poésie ou en prose, qui laisse entre les lignes la part belle à la contemplation, donne au proche, au familier un goût d’éternité et à l’instant, les couleurs de l’infini : « Le temps a lavé la plage / longue et lisse de temps / qui recommence // […] //Et le mot vœu / laisse à nos lèvres / un goût d’étoile filante ». Dans ces deux stances extraites de « Gueule de poésie », chaque vers est comme une question qui vient frôler les origines avec l’air de ne pas y toucher.
« Un peu de rouille / dans les mots / gagne aussitôt / la feuille / blanche ».
Anne-José partage le présent de ses émerveillements en donnant matérialité aux mots qui les disent. Au-delà de la page, si on côtoie souvent le disparu, c’est dans la légèreté de l’accueil et jamais dans le regret. Lumière et temps y sont indissociables.
« Si ordinaire / le miracle / d’une minute / de jour en plus ».

La lecture, sur le fil mélodique de « Polyphonie des saisons » (éditions Diabase), sera aussi composée d’extraits de « Archives de neige », « Falaise de proue », « Gueule de poésie », « Une langue sauvage », « Les portes de la presqu’île » (tous des éditions Rougerie).

Crédit : Le bar à poèmes, http://www.barapoemes.net/