Werner Lambersy

Éditions Al Manar, 2015

Werner Lambersy, poète belge né en 1941 est mort à Paris le 18 octobre 2021.
« Je me suis mis / devant l’immense / et regardai / des deux côtés ». De ce coin où il se trouve avec un livre, aussi loin que porte son regard, l’auteur dresse un état des lieux. Le poème, le monde, l’âme, le désir, le ciel, les morts, les femmes, les poissons, les oiseaux, le corps, la chair, le ciel, l’horizon, les étoiles, « l’univers [qui] n’oublie rien » et bien d’autres phénomènes encore qui, dans un élan de lucidité, impriment leur rumeur persistante dans « l’acouphène du poème ».
L’écriture en lignes brèves, peu de syllabes, rejets créant syncopes, allitérations, « avec du silence / sur le papier / de soie du souffle » rythme les poèmes et leur communique une vigoureuse énergie.

Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze,
lecture & mise en son: Jacques Vincent.