Lectures sous couvre-feu, saison 2•2

Anita Conti, « les vaisseaux du hasard »,
éd. Diassane 2020

Des chants témoins d’une intériorité qui se libère, vit et se déploie en haute-mer.
« Nous avons à nos pieds / Fixé des sandales de vent »
Un montage de certains des poèmes de ce recueil font l’objet d’un projet de spectacle monté par la compagnie L’arbre à fil.

Extraits publiés avec l’aimable autorisation de Laurent Girault-Conti. Musique: Magali Rogergeau et Gérald Méreuze, lecture et montage son: Jacques Vincent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s