Miguel Àngel Real

« Les rébellions inutiles », éditions Douro, 2022.

Poète et traducteur, Miguel Àngel Real, né en Espagne, vit et travaille en Bretagne.
Cet ensemble de 100 poèmes en prose qui rendent compte de faits et de mouvements intérieurs mis en résonance par le monde extérieur, est suivi de Quelques comparaisons inutiles, ensemble de 20 poèmes.
« Les mots dans un chaudron de sorcière » s’associent, se frottent les uns aux autres pour amener des évocations autobiographiques (« Je n’aurai plus le courage de respirer à nouveau les vapeurs du soufre »), des mises en scène teintées d’autodérision, des phrases manifestes qui peuvent aussi être élevées en règle de vie (« Il faut rester proches, écouter sans règles ni contraintes… »), des pensées qui prennent quelque fois formes d’aphorismes ou des proses aux allures de Haïkus.
Les mots comme attente, premier du recueil, au « bruit plus fort que celui de la révolte », et patience y reviennent plusieurs fois dans une écriture porteuse d’images qui étonnent, certaines mystérieuses, d’autres teintées d’humour pince-sans-rire, écriture qui doit peut-être sa fluidité à une obstination à « gratter le tarmac pour s’envoler ».

Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze,
lecture et mise en son: Jacques Vincent.

Un commentaire sur « Miguel Àngel Real »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s