Lectures sous couvre-feu, saison 2•6

Mathieu Nuss, « Alité ma non troppo », éditions l’Étoile de limites, 2019

De brefs fragments de prose où la phrase et le réel qu’elle relate se découvrent et se plaisent à leurs connivences.
« De filaments disparates en plaques mycéliennes, le poème recueille ce qui occupe les angles morts, il devient l’hôte privilégié ».

Extraits publiés avec l’aimable autorisation de l’éditeur.
Musique: Magali Robergeau & Gérald Méreuze.
Lecture, prise de son & montage: Jacques Vincent.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s